13 mars 2012

La voix de l'au-delà



Merci beaucoup
pour tout
 


D'où que vînt le vent il entendait cette voix
notes en galaxie et douceur de velours
dans le creux du souvenir traçant une voie
qui devenait royale à tout rai du jour

D'où que vînt le vent il sentait cette caresse
noblesse en élégance du grand firmament
voile drapé en si belle et longue finesse
tel un navire au mât paré d'agréments

Et voguait la voix comme des mots en tendresse
sans écrire son nom mais se faisant sentir
vent en tempête en recherche de liesse
fatigué d'être furie sanas jamais mourir

S'éveilla l'orchestre en si belle altitude
les coeurs et les pensées en toute plénitude
discret frémissement en toute solitude
en quête inconsciente d'un éternel prélude

Au-delà de son être
une chanson peut naitre
et n'être qu'au-delà
de cet au-delà d'être

Il se peut que je vienne moins souvent vous voir. Je vous prie de bien vouloir m'en excuser.
Il se peut aussi que mon blog, de temps à autre, soit inaccessible.
Ne croyez pas que je l'ai fermé.
Simplement cela voudra dire que je ne serai pas là pour diverses raisons , au demeurant très variées.
Ne jamais vous inquiéter pour moi.
Vous m'avez déjà beaucoup donné.

42 commentaires:

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

*** Bonjour Herbert !

Merci pour ce magnifique poème.

Je le lis et le relis et c'est une vraie émotion.

Merci à toi de nous faire profiter de ta plume talentueuse.

Je t'embrasse et même si tu t'absentes un peu ces prochains temps nous t'attendrons parce que nous t'apprécions beaucoup, beaucoup, ....

GROS BISOUS CHER AMI POÈTE !!!! ***

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿⊰♥ a dit…

Herbert bonsoir
je suis heureuse de te lire tes mots sont toujours si beaux et ils me font aussi voyager bien loin*
D'où que vint le vent je serai chez toi et je te laisserai un petit mot ici et là.
Même les rafales ne pourront rien faire et surtout ne pourront pas effacer mes mots*
Des petits mots en toute simplicité
Je ne me ferai donc pas de soucis lorsque tu seras parti car je sais bien que tu repasseras par-là
Je t'embrasse fort Herbert et tu prends soin de toi.
GROS bisou de FRANCE

Marguerite-marie a dit…

je t'envoie pendant ton absence des fleurs de mes pensées ou plutôt des pensées tout simplement.
Pourquoi seulement nous demandes-tu de ne pas nous inquiéter pour toi...c'est ce que dit ma mère quand il y a lieu de le faire.
je t'embrasse

TooTsie a dit…

ah!! bah ça y est
c'est réparé !!
à plus tard donc ...

Yeodi a dit…

pour que je poste ce matin!
Nom/URL: il manquait cela ce matin...

micha a dit…

.......devant l'écrivain, je baisse mon chapeau!
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
SINCEREMENT

Laure a dit…

Nous continuons à penser à toi... même si tu es absent de la toile...

A bientôt Herbert.

Bisous ✰✰✰ Laure ✰✰✰
http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/

Marie a dit…

Herbert

Tes poésies et tes visites sont de beaux moments, tu nous apportes beaucoup, j'espère que nous aurons la joie de te voir te temps en temps. Moi aussi, en ce moment pour diverses raisons, je ne suis pas trop présente, je t'envoie tes bisous et de la tendresse.

Solange a dit…

Il est très beau ce poème, est-ce ce vent printanier qui fait que tant de blogueurs sont fatigués? Après plusieurs années c'est normal de vouloir faire autre chose. Bonne pause et à bientôt. Je t'embrasse.

Barbara a dit…

magnifique.......

telles des notes ces mots qui montent et prennent corps
murmure qui monte et s'épanouit
éclatant feu d'artifice

merci

pour le reste
"le vent souffle où il veut
et toi tu entends sa voix "(JC Gianada
nous respectons ton temps des silences tes besoins
prends soin de toi
à bientôt
moi de tout façon je repasserai demain relire apprécier et redécouvrir à l'orée du jour
....

Elisa a dit…

Cou cou Herbert,
Je ne suis pas inquiète, j´ai hâte de lire tes mots!
Ces mots doux, au-delà des pannes de connection.
Bisous et bonne soirée mon cher ami
Elisa, dejà bien en Argentine

இڿڰۣ FLO இڿڰۣ a dit…

Alors à bientôt herbert

Gwendoline a dit…

au delà de la voix des blogs, la voie
de ta poésie nous emmène sur des chemins sensibles et touchants! bizz

Françoise a dit…

Bonsoir Herbert,
Tu vas t'absenter de temps en temps, mais tu reviendras, tu as encore tellement de si belles choses à nous dire, à nous apporter. Tes poèmes sont si beaux, ils ne ressemblent à aucun autre, ce sont les tiens, et nous les aimons. Merci encore pour celui d'aujourd'hui qui est si agréable à lire.
Herbert, prends soin de toi, avant tout, et nous nous inquiéterons pour toi si nous le voulons ! :-)
Douce nuit à toi. Je t'embrasse fort.

Lady Jo a dit…

Bonsoir Herbert,

Je veux entendre la voix de ce vent...et sentir sa caresse même si tu es absent !
Au fait, tu ne le seras jamais absent, c'est juste que tu n'es pas présent, un peu , de temps en temps !

Bisous, bisous...

NBC a dit…

Mon gentil poète

Peux tu m'écrire un petit mot à cette adresse

Lysepetiteparenthese@gmail.com

afin que je puisse te transmettre l'adresse de mon nouveau blog
Même si tu n'as pas le temps de passer là régulièrement, je souhaite de tout coeur que tu aies cette adresse :-)

gros bisous d'affection

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

*** Petit bonjour en passant sur ton blog ce matin Cher Herbert ! :) GROSSES BISES ! :) ***

colette a dit…

la seule chose à vous dire c'est "revenez quand vous pourrez ou bien voudrez, nous aussi nous avons beaucoup reçu de vous"
En attendant, à tout bientôt !

TooTsie a dit…

je trouve que ce tu nous a écrit là n'est pas si marrant que ça...
la voix de l'au delà annonce presque toujours la peine ...
je le sais!!

yves1947 a dit…

Bonjour Herbert
une voix de l'au-delà qui apporte de la tendresse et de la sagesse: que du bonheur....
merci pour ce magnifique poème...
bon mercredi
En amitié

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿⊰♥ a dit…

Je viens te dire bonjour Herbert
et j'espère que tu vas bien
Je vais me reposer puis tout ira mieux ensuite bisou

Pastelle a dit…

Merci de partager tes mots et ton talent, le poète...

Paloma a dit…

Cher ami,
Je vais aussi m'absenter pour quelques semaines car avec ce travail fou que j'ai en ce moment je ne peux pas ouvrir mon ordi l'après-midi...aujourd'hui je vous dis à bientôt!, j'espère que tout ira bien pour toi... quand on ne connaît pas bien une personne on sait pas quoi penser, si elle ira bien ou pas, ... en ce moment je suis assez fatiguée et j'ai trop de travail sur mon bureau, je ne sais même pas par où commencer, as-tu une idée pour moi?

Bisous, je t'embrasse très fort,
Paloma

Fifi a dit…

Il faut de temps en temps s'éloigner, se libérer. C'est pour revenir plus tard avec d'autres sourires, d'autres poèmes glanés...

Merci pour tout, gentil poète !
Prends soin de toi !
En toute amitié !!!
Je me promènerai au hasard du temps disponible ici ou ailleurs :-)

Qu'une voix de douceur ou de liesse te chante au creux du coeur un peu chaque jour ou beaucoup, selon besoin ! Je ne sais pas dire les choses aussi élégamment que toi mais j'essaie, j'essaie... :-)

Nature et Liberté a dit…

Bonsoir,
un bien joli texte.
Ne pas nous inquiéter... c'est difficile mais bon, tu nous avertis alors je ne m'inquièterai pas.
Je vais mettre mon blog en pause quelques jours aussi. Je t'embrasse et te souhaite de te reposer si tu en as besoin, une bonne continuation dans tes entreprises et tout ce qu'il faut là où tu seras pour quelque raison que ce soit...
à bientôt et bisous du soir.

Oxygène a dit…

Le vent apporte bien des murmures à qui sait l'entendre et bien des caresses à qui lui ouvre son coeur...
Profite de ton temps libre Herbert autant que tu le voudras et laisse nous juste ta porte ouverte pour que l'on puisse t'accueillir à ton retour.
Gros bisous à toi

Laudith a dit…

D'où que vient le vent, il m'apportera tes mots Herbert, parfois l'on doit s'absenter pour diverses raisons, que celles qui te consernent soient des plus agréables.

Je t'embrasse très fort cher poète breton, prends bien soin de toi et à bientôt.

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

*** Je viens déposer sur ton blog un petit bonjour en ce jeudi matin !!!! :) Le soleil va égayer cette journée ! :) GROS BISOUS HERBERT !!! ***

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿⊰♥ a dit…

Petit bonjour avec du brouillard Herbert

Cergie a dit…

Ecoute le vent, Herbert, tout ira bien tant que tu sentiras sa caresse.
Je t'embrasse affectueusement

Thérése a dit…

Va ou le vent te pousse et surtout prend ton temps ,la famille,la santé et les amis passent avant tout ...
Il faut prendre un jour à la fois..
Bisous ,à bientOt Herbert.

not-louise a dit…

Merci Herbert de ta gentille visite , moi aussi je suis moins présente .
De temps à autre il faut savoir s'éloigner , la blogosphère est prenante et captivante mais la famille et nos anciens ont besoin de nous .
A propos de faire l'andouille je peux exceller dans ce registre ...
je t'embrasse bien fort
Louise

micha a dit…

.......bien belle pause pour de beaux ailleurs;-)

Marité a dit…

Bonjour Herbert,

J'espère que le vent ne t'emportera pas trop loin... Je t'attends...
Je t'embrasse.

NanouB a dit…

Le Vent l'emportera
Tout disparaitra
Le vent l'emportera....

Mais pas toi, oh pas toi !

Rien ne nous éloignera de toi
Rien ne te séparera de nous...

Tu es simplement en nous... et si je parle en mon seul nom... en moi

La générosité, l'amitié , la tendresse partagée avec toi depuis si longtemps, la douceur et la chaleur de tes mots, ton soutien dans l'épreuve, rien jamais ne s'effacera, le vent n'est pas assez puissant pour cela

Moi aussi je suis moins présente , j'ai beaucoup donné et j'ai tant reçu ... et je recommence une nouvelle vie, presque la même mais ...presque complétement guérie...ce qui me pousse à faire enfin à nouveau plein de choses que j'aime....

mais je ne te perd pas de vue, tu passes comme tu veux, quand tu veux, comme tu peux

j'espère juste de tout mon coeur que il n'y a pas de raisons tristes à ton éloignement ...prend soin de toi , cher Herbert, je t'aime beaucoup....

à vite, à quand tu veux, quand le vent te pousse vers les blogs :-))))

இڿڰۣ FLO இڿڰۣ a dit…

BISOU HERBERT

TooTsie a dit…

je te souhaite une bonne nuit ...
à demain....

Grimimi Sue a dit…

Bonsoir Herbert,

Lorsque j'ai ouvert ta porte pour la première fois, j'ai découvert un monde merveilleux... Un monde sans rejet, tout en douceur et en tendresse, un monde de mots qui a touché mon âme et mon coeur. Merci !

Ce soir, ton après-poème a semé un petit vent de panique qui a ébranlé mes pensées mais qui ne pourra jamais effacer tous les petits pas que j'ai faits grâce à toi, mon ami.

Je tiens ta main comme tu tiens la mienne... dans le silence, le temps d'une pause, jusqu'au prochain rendez-vous...

Mille doux et tendres becs chinois.
Sue

Françoise a dit…

Bonjour Herbert,
A chaque fois que j'ouvre ta page , je sais qu'une bouffée de douceur va m'être insufflée.Quel que soit l'endroit où le vent te porte tes poèmes seront oh! pardon sont un vrai bonheur.
Merci, merci Herbert.
A bientôt

nouvelles couleurs - vienna atelier a dit…

great post, leave me thinking...

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿⊰♥ a dit…

Petit bonjour Herbert tu sais je ne trouve plus de temps pour les blogs mais je vais essayer de m'y remettre
Je viens du jardin et je viens de voir mes premières tulipes
Je t'embrasse

Alexandre a dit…

Bonjour Herbert,

C'est une voix lointaine que l'on entend chacun. Après doit-on céder à son appel ? Mystère.

Amicalement

Alexandre.