29 novembre 2008

" Âmes errantes "

.
Merci pour vos chaleureux messages
.
.
Comme des âmes errantes
ils vont et viennent
en faisant trois pas
pas en pas
au même endroit
comme des âmes errantes
ils ouvrent leur porte
tous les jours
au même endroit
Mais quand quelqu'un frappe
et que vient la nuit qui les rattrape
c'est sûrement une chausse-trape
n'étant pas des transfuges
ils préfèrent le déluge
.
Leur logis n'est qu'un espace
un espace de disgrâce
leur bol n'est qu'un vide
le vide de l'oubli
la bouteille est rouge de leur ivresse
leur regard plein de tendresse
ils vont et viennent
en faisant trois pas
pas en pas
au même endroit
.
Comme des âmes errantes
ils frappent à la porte du paradis
celle de ceux qui ont bon esprit
un coeur qui bat une main tremblante
mais d'eux personne ne se soucie
un sourire pourtant aurait suffi
ils retournent sur leur parvis
ils vont et viennent
en faisant trois pas
pas en pas
au même endroit
.
En écrivant ces quelques lignes, ma pensée va vers ceux qui sont sans abri. Beaucoup sur cette toile parlent d'eux.L'actualité nous y pousse un peu...

43 commentaires:

littlesun a dit…

Il faut se préoccuper de ceux qui sont dans le besoins c'est un devoir moral pour nous... Gros bisous et bon w-e

Solange a dit…

Une belle façon de nous faire penser à eux.Un peu de chaleur humaine ils en ont tant besoin. Bonne fin de semaine.

Fanzesca a dit…

Des âmes à corps perdus et éperdus qui demandent si peu, chaleur et humanité, d'exister un peu ...
Que j'aime découvrir ton regard sur eux.
Il suffit parfois de presque rien pour faire beaucoup.
J'en ai connu un près duquel je m'étais penchée, et qui m'a tant apporté qu'à jamais il sera en moi.
Pour lui, pour eux, merci Herbert, un grand merci.
Tes mots sont magnifiques, comme ta sensibilité.
Je t'embrasse très fort Herbert
Bon week-end

Laudith a dit…

Merci Herbert, d'avoir à ton tour écrit un bien beau texte pour rappeler que rien n'est jamais acquis et que cela peut arriver à chacun d'entre nous.

Ce matin au centre commercial il y avait une collecte pour la banque alimentaire.

Je t'embrasse et te souhaite un bon week-end.

camomille a dit…

Beau poème Herbert... Difficile la vie pour de nombreuses personnes. Mourir de froid à notre époque est révoltant... Alors apprécions ce que nous avons et si nous le pouvons partageons... Bonne soirée et bises amicales

Françoise a dit…

Bonsoir Herbert,
Il me semblait bien que j'allais trouver un nouveau poème chez toi ce soir. Et je ne suis pas étonnée que ce soit un poème pour ces pauvres âmes errantes, comme tu les appelles, perdues dans le froid et la nuit, seules, oubliées et repliées dans un coin. Que c'est triste... Tes mots sont très beaux et touchants et c'est un bel hommage que tu leurs rends.
Bonne fin de journée, Herbert, et bon dimanche.
Je t'embrasse fort.

Viviane a dit…

Un problème qui s'amplifie au fil du temps et qui fait froid dans le dos.
Bonne fin de semaine
Bisous
Viviane

Chantal a dit…

Bonjour Herbert
C'est un sujet très grave et qui nous révolte tous.
Un petit geste individuel mis bout à bout et assemblés peut nous laisser croire au meilleur, mais il y a encore beaucoup de travail!!!! Bon week-end à toi et gros bisou Herbert
et merci pour tes passages quotidiens
Chantal

Marguerite-Marie a dit…

une beau texte et une photo qui nous dit de penser à tous ceux qui de plus en plus nombreux se retrouvent dans la misère matérielle et morale.On a si vite fait de sombrer que personne n'est à l'abri.
je t'embrasse, merci pour tes commentaires chaleureux.

Fanzesca a dit…

Cette musique erre comme les pas des âmes perdues, implore, supplie et pleure. Elle va si bien avec tes mots ...
Herbert j'étais revenue écouter et lire encore. Merci.
Bonne soirée et gros bisous pour toi.

camomille a dit…

Bonne soirée Herbert... As-tu cliqué pour aider les personnes qui ne pourront gâter leurs enfants ce Noël ? Bises amicales !

Encre a dit…

La condition de sans abri, ici, est atroce. Beaucoup d'entre eux meurent de froid durant l'hiver. Ils sont souvent chassés des lieux où ils tentent de se réchauffer un peu. La nuit, le mercure descend souvent sous moins les trente degrés et lorsqu'il y a du vent, le moins trente devient parfois une moins quarante.

À Ottawa a démantelé des mails extérieurs en verrières où ils venaient se chauffer, l'hiver, parce que les commerçants disaient que ca tuait le commerce.

Le mépris est assassin, tu as tellement raison de nous rappeler de leur parler, de leur sourire.

Merci à tous les bénévoles qui bravent le froid de la nuit pour leur apporter des couvertures et du café. Vous faites un travail formidable.

Je t'embasse.

Viviane a dit…

Je te souhaite une bonne fin de journée
Bisou
Viviane

Muse a dit…

J'ai un instant pensé en voyant ce mur de pierres que ton poème s'adressait à ce peuple du Burkina Fasso; mais effectivement les sans abris sont de tous pays et de toutes nationalités et méritent notre compassion et nos pensées.

camomille a dit…

Bonsoir m'sieur Herbert... Il ne s'agissait pas de "payer" mais de cliquer. Chaque clic rapporte une somme pour les enfants démunis. Pas la peine de "rouspéter"... Quel caractère (je plaisante, vas-tu bien le prendre, c'est un test de personnalté).... Allez j'arrête avec mes bêtises et te souhaite une bonne soirée. Bises amicales de camo

Marie du Nord a dit…

Bonne soirée à toi Herbert et merci d'avoir cette délicate pensée pour les âmes errantes.
Je t'embrasse.

Chantal a dit…

Bonsoir Herbert
ce soir tu me mets la boule dans la gorge, oui j'ai envie de pleurer!
ton texte si vrai, ta musique si grandiose et si triste à la fois,pouhhhh....
Ce n'est rien, cela doit être cette fichue migraine qui accentue mes ressentis. Je te fais un très gros bisou et je souhaite une douce soirée Herbert
Chantal

Sophie a dit…

Bonjour Herbert!!

Oui, c'est important de fair eun geste pour ceux qui sont dans le besoin, pour leur dire qu'ils ne sont pas seuls face à leur détresse de tous les jours...
J'espère que tu vas bien et que ce mois de décembre s'annonce bien... Moi, je suis un peu débordée en ce moment mais ça va aller :)
A très bientôt, bisous ^^

camomille a dit…

Je viens te souhaiter une belle soirée après une journée entre bleu et gris mais sans pluie... L'hiver s'est installé, difficile pour les "sans abris"... Une pensée pour eux. Bises amicales !

Julie a dit…

Je viens te dire bonjour mon beau poète.
Merci pour les mots porteurs d'espoir que tu as postés chez moi!

Avec toute ma tendresse.

Julie

LE CHEMIN DU BONHEUR a dit…

J'avais écrit il y a quelques temps un poème sur un sans-abri que je croisais.Peut-être le mettrais-je sur mon blog.
On ne peut pas toujours faire abstraction du malheur qui nous entoure.
Je t'embrasse

Solange a dit…

Un petit bonjour en passant.Je te lis sur les blogues amis.

Françoise a dit…

Bonsoir Herbert,
Le temps d'une pause, je viens te faire un petit coucou.
J'aime cette musique que l'on entend lorsqu'on arrive chez toi. Musique douce et belle, qui me rappelle encore des souvenirs...
La journée va bientôt se terminer. Elle aura été grise chez moi. Le soleil n'a pas daigné se montrer aujourd'hui. Mais est-ce bien grave lorsqu'on est bien au chaud chez soi. Ce n'est pas le cas pour tous ces sans-abris, et j'ai une pensée pour eux.
Belle fin de journée, Herbert.
Je t'embrasse fort.

camomille a dit…

Bonne soirée Herbert et bises amicales....

esperance a dit…

en voyant toute cette misère sur paris
j ai voulu aider les restaurants du coeur mais voilà le temps me manque
et j ai seulement donné de l argent pour les aider

triste misère
bises et bon jeudi à toi

Cergie a dit…

Bonjour Herbert, j'ai vu ton nom chez Marguerite Marie, je suis venue glisser un oeil chez toi.
Les "âmes errantes" m'a fait souvenir de ce merveilleux et bouleversant film "La Terre des Ames Errantes" de Rithy Panh le cinéaste Cambodgien ; on peut parler aussi des accidentés de la route ou des fusillés de la résistance au coin d'un chemin. Ce que j'avais fait.
Une âme errante est quelqu'un qui aurait besoin qu'on lui rende justice...

Marie du Nord a dit…

Bonne soirée Herbert.
Oui ouf, plus que demain matin, pardon pour mon manque d'entrain que mon blog, mais quelquefois, je pleurerais de fatigue en rentrant.
Je t'embrasse et te remercie de tes passages encourageants.

camomille a dit…

La prochaine boitosphère, une photo sur l'hiver stp Herbert... Bonne soirée et bises amicales !

Sophie a dit…

Bonjour Herbert!!

Je passe te souhaiter une bonne fin de semaine et un bon week-end.Moi, je vais en profiter pour me reposer après mon gros coup de fatigue de cette semaine...J'en ai bien besoin...
A très bientôt, bisous ^^

Flo de Sendai a dit…

A Sendai aussi, bien qu'a moindre echelle que la France, et de beaucoup, il y en a de plus en plus chaque annee.....

Bon week-end, cher Herbert !
Bisous de Flo du Japon.

Viviane a dit…

Bonne fin de journée.
Bisous
Viviane

jean-philippe a dit…

voilà un texte fort !! c'est bien de parler des sans abris! des sans logis , des "sans rien" au fond puisque sans pain et réconfort que peut bien valoir l'existence ? merci Herbert de diffuser des mots qui nous interpellent ! nos consciences en ont bougrement besoin !!!
beau week end à toi !!

Solange a dit…

Je passe te souhaiter une belle fin de semaine.

herbert a dit…

Bienvenue à Cergie et un grand merci à vous tous pour votre fidélité et vos commentaires.
L'image, pour la petite histoire, a été prise au Pérou.
L'adagio, d'Albinoni, tout en douceur, avait deux prétentions : être une douceur pour les âmes errantes et montrer combien nous, nous n'avons pas trop à nous plaindre...
Mais vous l'aurez tous compris.
Au demeurant, vous l'avez dit.

Fanzesca a dit…

Bonsoir Herbert
Nous n'avons pas trop à nous plaindre, tu fais bien de le rappeler, il est si facile de l'oublier...

Bon week-end Herbert, avec peut-être quelques embruns au détour d'un sentier !!
Je t'embrasse fort.

Marguerite-Marie a dit…

bonne fin de semaine et merci de tes gentils commentaires. je t'embrasse

Camo la rêveuse a dit…

Bonne soirée et merci pour tes explications Herbert, mais ne commences-tu pas à apprécier la musique de "mes jeunes années ? Hihihi il n'y a pas que le classique dans la vie.... Et zou il va être en colère Herbert, je suis une vrais chipie tu peux le dire... Bises amicales et bon samedi !!!!!!

Chantal a dit…

Bonsoir Herbert
Je passe par la Bretagne pour te souhaiter un agréable week-end. Je te fais de gros bisous de mon Alsace où le temps est humide, mais comme on se sent bien au chaud, à la maison. Merci pour tes visites quotidiennes, j'espère que le café était encore assez chaud. A Lundi Herbert
Chantal

calliprune a dit…

J'étais venue déjà écouter ces âmes errantes, mais je ne sais pourquoi je n'avais pas entendu ou écouté l'Adagio.
Beaucoup de nostalgie à l'entendre, et il va très bien avec ton poème. Bises et bon week-end Herbert. Merci de tes visites toujours fidèles.

A VOS COULEURS a dit…

"J'ai dans la tête un oiseau blanc...
Etrangement il y paresse...
Ne pouvant déplier ses ailes,
Pour prendre son envol...
Il devient ce Pierrot fardé,
Et sous la lune blême,
Le cœur, on lui picore...

Il devient ce Pierrot fardé,
Jouant spectacle en automate,
À la foule des rues, rieuse.
«Pierrot ! Ami Pierrot, qui
Ne chante plus « le clair de lune »
Garde ses ailes repliées
En cet écrin de solitude.

Dis-moi ! Oh bel oiseau !
Né libre pour voler, léger
Quand déploieras-tu ?
L’or de tes ailes blanches,
Pour voler vers ces cimes inconnues
Où le Pierrot fardé, pourra enfin
Retrouver le cristal de son chant… »

Comme étrangement ton oiseau blanc me parle et m'inspire...

Bises en passant.
Bon week end

technology a dit…

prada purse
prada uk
prada hand bags
miu miu
miu miu handbags

France a dit…

Bonjour que de chaleur humaine il en faut Tu vois je n'avais pas tout vu chez toi. Et je pense qu'il me faudra y revenir plusieurs fois. le soleil me montre son nez donc je suis bien obligée d'aller le saluer. Bisou

☼ FRANCE ☼ a dit…

je viens te dire bonsoir et je regarde aussi cette photo qui me plait beaucoup. je ne me suis pas reposée on verra ce soir j'espére que tu vas bien je t'embrasse