17 novembre 2011

La tristesse du poète

Merci beaucoup
pour tous vos messages

composition de France. Les mots associés sont les miens
 
 
Le poète ne blesse jamais qui vit sur terre
il n'a pour volonté que d'offrir aux passants
le peu de richesse qu'il donne aux mendiants
qui ont de l'existence un goôt si amer
 
Il arrive parfois que sa plume déplume
sans qu'il sache comment ses mots ont pu blesser
se mettre à genoux pour se faire pardonner
n'est pas le registre de sa mer en écume
 
Un jour viendra où les mots auront disparu
où le tamis des erreurs sera au grenier
où les souvenirs renaîtront par milliers
mais rien n'y fera quand le pari est perdu
 
le poète est triste d'avoir froissé une âme
à qui il avait demandé la charité
de comprendre que tout n'est pas que vérité
 qui chacun pour soi en tisserait la trame
 
Triste est le poète
d'être ainsi malmené
comme du poisson l'arête
pourrait étrangler
 
Le poète parle. Je l'écoute
Le poète écrit. Je le lis
Vous aussi sans doute.
Merci beaucoup  

69 commentaires:

AnneBilou a dit…

Bonjour herbert
le poète n'a pas à se culpabiliser
il met juste "en vers"et contre tout
ses pensées alignées
il décrit tout de lui ou des autres sans préméditation aucune, juste ce qu'il ressent au moment présent
âme froissée,blessée qu'importe lui a étalé ses mots sans penser qu'il a ou pourra offusquer
il n'a fait que décrire ses pensées....
gros bisous herbert passe une bonne après midi

Barbara a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Barbara a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Barbara a dit…

mais qui as tu pu froisser (si ce texte reflète une réalité mais peut être n'est il qu'exercice de style)
toi qui es tout en mensuétude délicatesse écoute et attentions


**"le peu de richesse " oh non grande richesse que les oeuvres l'écoute et l"attention d'un poète

**jamais les mots de disparaitront

s'ils ne sont plus écrits sur le papier , ils restent gravés dans les esprits et dans les coeurs

comme le dit aussi y Dutheil pour les chansons :" ce sont les mères qui les apprennent à les enfants qui les reprennent "

rien ne se perd jamais
tout touche un jour

parfois on ne le réalise pas
on ne le comprend pas dans l'instant
mais les mots font leurs chemins
et subliment les coeurs

et merci à France aussi
autre âme sensible
c'est superbement bien dit

17 novembre, 2011

claude a dit…

Bonsoir Herbert.
Comment les mots peuvent-ils disparaître. Comment ne plus pouvoir coucher sur le papier ou les dire de vive voix ; des mots qui troublent, des mots qui blessent. des mots qui réconfortent, et tout cela, en vers et en alexandrins, ou même en prose.
Comment ne plus pouvoir écrire ses souvenirs d'enfance, comme je le fais avec mes mots à moi, pour me rappeler les êtres et les endroits aimés.
Je t'embrasse.

Elisa a dit…

J´écoute les reflexions de ce poète, et le pense que ses mots vont rester vivants.
J´espère que ce moment de tristesse passera.
Il reviendra plus fort. Sa plume plus brillante.
Je t´embrasse fort mon cher ami
Elisa, en Argentine

A VOS COULEURS a dit…

Le poète est triste,
je ne sais que dire...

Tout en délicatesse ta poésie.
La mise en image et les mots superbes.
bises en passant

Josiane57 a dit…

Merci pour ce moment de lecture, doux ...même si dans ces mots lus pointe l'amertume...

✾ ✿ FRANCE ❀ a dit…

Herbert bonsoir je n'aime pas voir ce poète triste alors si nous pouvons te redonner le sourire!!!
Ce sourire que tu viens de perdre nous t'aiderons c'est certain.
Tu sais il arrive parfois que des personnes ne lisent pas les mots de la façon donc toi tu les écrits donc peut être une maladresse !!!!
Mais espérons que tout passe rapidement et que notre grand AMI Herbert retrouve le sourire et surtout sa plume de joie
je te souhaite une belle soirée
Herbert

Laure a dit…

Le poète ne peut blesser car il est l'encre de la vie et reflète la vérité...
Merci de tes mots qui nous touchent au travers de l'écran...
Bises ****Laure****
http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/

NanouB973 a dit…

Il est si rare que je pleure devant un post mais ce soir entre tes mots, ta musique et la pensée de France que j'aimais tellement, que j'aime sans doute encore si fort, j'éclate en sanglots...

je ne te blesserai jamais, tu ne m'as jamais blessé...

mais...d'autres nous ont blessé et réciproquement , simplement à cause de mots incompris et non pensés.. et le fossé se creuse quand on voudrait tant le combler

je suis fort triste de te lire ce soir... pour toi, pour moi, pour ceux qu'on blesse et qui nous blessent et lorsque'on ne trouve plus de chemin pour arranger les choses

je t'aime fort de pure amitié mon cher poète

Marité a dit…

Bonsoir Herbert,
Je sens un profond chagrin dans ce poème. Ne me dis pas que l'on t'a fait mal...
Je vais sortir mes petits poings bien pugnaces et t'aider à te défendre.
Je t'embrasse.

Laudith a dit…

Bonsoir Herbert, je n'aime pas savoir le poète triste, lui qui écrit de si belle manière, qui pourrait-il froisser...

Il est déjà arrivé que certaines personnes me laissent des commentaires désobligeants suite à mes textes, mais je n'en tiens pas compte, sachant que la critique est facile et "notre art" difficile.

Je t'embrasse cher poète breton, surtout ne te démoralise pas, tu sais que tes fidèles lecteurs sont là pour toi, passe une douce nuit.

Lady Jo a dit…

Cher Herbert,

Une mélancolie passagère a touché le poète...
mais le poète est roi, le poète ne se perd pas, le poète restera là !
trop d'âmes le lisent, le relisent et impatients attendent le prochain message !

Je l'attend moi, le prochain !
de tout coeur...

Je t'embrasse Herbert

Jo

Solange a dit…

Si un poète a blessé quelqu'un ce n'est certainement pas toi, qui a toujours les mots justes et qui compatit avec tous.C'est une très belle page merci. je t'embrasse.

Oxygène a dit…

Bonsoir Herbert. Je sens le poète triste ce soir et cela me fait de la peine...
J'espère que cette arête qui semble t'étrangler va disparaître et que tes prochains mots seront gais et ensoleillés...
Comment peut-on t'avoir fait autant de peine que tu penses à la disparition des mots...
J'espère que tu vas retrouver très vite sourire et confiance.
Je t'embrasse.
PS : la composition en mots et image intitulée "Les amoureux" est très belle.

yves1947 a dit…

Bonjour Herbert
c'est un réel plaisir de lire ce magnifique poème qui décrit la tristesse du poète tant aimé
En amitié

Barbara a dit…

rapidement mais sincèrement
bon vendredi prémice d'un doux week end aussi ...

Cergie a dit…

Je connais des personnes qui ne sont pas poètes et qui tueraient père et mère pour un bon mot. Ceux là ne voient pas les autres ils ne voient qu'eux-même.
Je connais un poète qui regarde les photos et les messages, qui les interprète, qui les fait siens. Parfois il a un regard "saugrenu", n'est-il pas un peu rêveur ? Mais si frais à la fois qu'il ne peut blesser, juste souffler une brise légère comme un baiser.
Bonne fin de vendredi et bon week-end à toi, cher Herbert...

Cergie a dit…

(J'aime bcp ce crayon magique de France, c'est une poésie en images.)

chantal a dit…

Bonjour Herbert,
As tu l'âme aux couleurs de l'automne? Mais l'automne nous offre de si belles couleurs, comme ce flot d'amitiés qui arrive chez toi chaque jour. Avec toutes les qualités que tu portes en toi, tu as certainement gagné bien des paris ..... et je ne crois pas que tu sois homme à froisser une âme.
Mais ce n'est qu'un poème, celui de demain sera rempli de lumière et de force.
Je t'envoie mes plus belles pensées pour illuminer ta journée mon bohème. Je te fais de très très gros bisous.

~micha a dit…

bon we

Nature et Liberté a dit…

Le poète écrit avec son coeur et si ce qu'il en ressort blesse ou égratigne, celui qui se sent visé n'a plus qu'à se remettre en question et à chercher pourquoi le poéte a écrit. Le poète ne veut pas faire de mal, il veut juste s'exprimer et dire qu'il a, lui aussi, eu mal...
J'aime le vin blanc et le rosé mais avec modération, alors y'a pas de danger si je passe du vignoble au ballon.
Bisous et bonne journée à toi.

Gwendoline a dit…

mélancolique?...TA PLUME n'est pas du tout déplumée! est-ce qu'une âme froissée peut se repasser ? bizzz

Paloma a dit…

Bonjour Herbert,
J'ai travaillé cette semaine avec les élèves de Terminale le mot "lueur", je leur montrerai ton poème si tu me donnes ta permission... nous sommes en train de traduire (mais en profondeur) LE PETIT PRINCE et ce mot y apparaît plusieurs fois...
J'attends ta réponse.
Et oui, il y a des gens qui disent comme toi que Angela Molina me ressemble un peu (bon, plutôt à l'envers...). Je pense qu'elle est une actrice exceptionnelle et de caractère...
Merci d'avoir pensé à ça.
Bonne journée Herbert,
Paloma.

Marie LC a dit…

Le poète pour moi a le droit de tout dire
Il a le droit aussi de pouvoir tout écrire
Ce sont ses mots gravés qui m'ont ouvert l'esprit
Et sa douce utopie qui guide encore ma vie.

Marie a dit…

Bonjour Herbert

En tout cas, joli manière de se faire pardonner !!!! si j'ai bien compris le sens de ce poème .....
Merci de ta visite et ton humour.
Bonn week-end.

✾ ✿ FRANCE ❀ a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Malou a dit…

Ce poème entre en moi comme une lame bien aiguisée tant si j'y sens une tristesse douce, incommensurable, sans rancune aucune. Juste la vérité de l'instant. Coucher sous sa plume son ressenti, sa déception, sa blessure donne au poète une grande liberté et une élégance de l'âme.
Merci pour ce partage sensible, Herbert, car sans doute déjà, la tristesse du poète s'est désagrégée au contact des mots et des vers. Je t'embrasse. Doux après-midi poétique.

SONYA a dit…

les poètes ont raison d'exister
sans eux nous ne pouvons plus rêver
leurs muses inspirent tant de choses...
petite bise pour une belle fin vendredi



•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•

Barbara a dit…

et la musique....
je n'aimais ou plutôt je croyais n'aimer que très très TRES modérement le piano
tu me fais changer d'opinion

ce ne devait pas être les bons morceaux...
merci donc aussi pour ces (re) découvertes

Grimimi Sue a dit…

Bonsoir Herbert,
Un jour, par ta petite fenêtre ouverte, je suis entrée pour connaître le poète.
Ce fut le début d'une rencontre inoubliable, et lentement j'ai découvert ton âme... dans ta poésie.
Quel beau cadeau que tes visites et tes mots offerts avec tendresse.
Bec chinois

@ France: L'artiste et le poète, c'est très réussi ce montage.

NanouB973 a dit…

vas tu mieux aujourd'hui, je l'espère, avec toute cette chaleur et amitié qui t'entoure ..
nous t'aimons tous et t'apprécions beaucoup Herbert, tu nous apportes tant de belles choses et ta gentillsesse, alors je ne veux pas te sentir triste

bisous bisous et beau WE

Tootsie a dit…

je te promets que si d'aventure
je te fais du poisson, je te cuisinerais de la roussette
(y'a pas d'arête qui peut t'étrangler)

mais bon ce n'est pas demain la veille!!!
rire

Yeodi a dit…

celui qui a le coeur dans les étoiles ne fait de mal à personne

Françoise a dit…

Bonsoir Herbert,
Le petit poète malmené a-t-il retrouvé son sourire ? Je le souhaite très fort.
Les mots peuvent blesser, mais ils peuvent aussi réconforter, rassurer, aimer. Les miens sont douceur et tendresse pour toi, je n'aime pas te sentir triste, tu ne le mérites pas.
Je t'embrasse très fort, Herbert.
Et je te souris :-)

Marie a dit…

Bonjour Herbert

Je viens remplacer les maux par des mots !!! Gros bisous, bon dimanche.

micha a dit…

BON DIMANCHE et excellent début de semaine!

Pastelle a dit…

Quand le poète est triste il doit faire quelque chose qui lui mette du baume au coeur, aller se promener, chercher la beauté, et puis revenir chez lui et écrire à nouveau...

AnneBilou a dit…

bonjour herbert
je te souhaite un très bon dimanche
tout gros bisous
et merci pour ta fidélité qui me touche beaucoup

Nature et Liberté a dit…

Le bonjour du dimanche.
Le coprin pie sent la naphtaline (et encore tout est très subjectif) mais n'en a pas les propriétés.
Bisous et bonne journée à toi.

Paloma a dit…

Bonjour,
Merci, oui, on a passé une journée magnifique à se raconter de vieilles et de nouvelles choses... on va essayer de se retrouver de temps en temps...
Je t'embrasse,
Paloma.

not-louise a dit…

Bonsoir Herbert et merci de ta visite , je te souhaite une bonne semaine .
Je pars à Paris garder mon petit ange , après beaucoup d'épreuves il est mon rayon de soleil ...
Je t'embrasse .
Louise

Laudith a dit…

Bonsoir Herbert, j'espère que le poète est beaucoup moins triste.

Je te souhaite une belle fin de week-end et une agréable semaine sous le signe des sourires et de l'amitié.

Je t'embrasse très fort.

Barbara a dit…

bonne semaine :o)

Tootsie a dit…

comme tu le sais, pour moi, l'interprétation transcendée de la poésie est vraiment ardue...
mais un brin d'humour me fait toujours un plaisir renouvelé

bonne semaine...

Yeodi a dit…

je ne sais de qui tu parles
mais tu sais, la philanthropie en ces jours de restrictions multiples, il ne faut pas trop compter dessus...
alors oublie, c'est le mieux...

Marie du Nord a dit…

Bonjour Herbert,

Coup de blues mon poète préféré? Vivement le printemps, ma cheville et mon pied iront mieux, nous retournerons à notre rendez-vous au môle St-Louis.

Je t'embrasse très fort Herbert.

Paloma a dit…

Oui, à mon pays Herbet, hier, après les élections, le résultat c'est le virage vers la droite... je suis déçue mais tout le monde attendait ça, même moi...
Enfin, on verra ce qu'ils peuvent faire mais le panorama est affreux...
Bisous.

Cergie a dit…

Hum, il y a les amoureux et les amoureuses mais aussi les ami(e)s.
:)
Je t'embrasse, Herbert et te souhaite une bonne semaine prochaine...

Nature et Liberté a dit…

J'ai aimé ton imagination dans ton com de ce matin : "la feuille raconte la promenade"... jolie !
Bisous du soir, bon début de semaine.

Michelaise a dit…

En espérant Herbert que le poète que tu es n'est ni triste ni étranglé... en tout cas tes mots sont tellement justes : "Un jour viendra où les mots auront disparu
où le tamis des erreurs sera au grenier", je ne sais pas pourquoi mais j'aime ces 2 vers en particulier

Tootsie a dit…

parfois les mots sont tellement aiguisés qu'ils piquent... mais l'a-t-on vraiment fait dans l'intention de blesser?
souvent il ne s'agit que d'une mauvaise interprétation de notre pensée ...

MICHA a dit…

HEUREUX MERCREDI

chantal a dit…

Bonjour Herbert,
Le poète que tu es, écrit et je viens te lire régulièrement avec un tel plaisir ......
Aujourd'hui, exceptionnellement j'ai laissé le son sur mon PC (j'aime travailler sans bruit) et j'écoute ce morceau que je donnais à Frédéric Chopin, et j'ai tout faux !!!!
Mais je ne me trompe pas en disant qu'ils étaient très proches et que Liszt a rendu hommage à son ami décédé un an plus tôt avec un morceau transformé et joué pour son ami, c'est cela mon bohème?
Je ne suis pas une grande connaisseuse en grande musique, mais .....
Je t'embrasse très fort et je te pose le soleil de mon coeur.

Paloma a dit…

Oui, Herbert, je sais que j'ai de la chance même si l'on m'a réduit le salaire... snifff!!!
Bonne journée
Paloma

Malou a dit…

Je viens de rire chez May et je m'attriste chez toi, ainsi va la vie...bises souriantes, Herbert. J'espère que tu vas bien.

Nature et Liberté a dit…

Merci beaucoup pour tes gentils commentaires.
Hier, gros cafouillage sur le net, j'ai renoncé à visiter les amis. Merci d'avoir persévéré
Bonne journée, bisous plein de soleil et d'espoir, aujourd'hui, dernière séance de traitement et ensuite la vie...

Jerry OX a dit…

Bonsoir Herbert ! Voilà un texte qui vient du fond de ton ame , du fond de ton coeur et celà sent , celà se lit ! Que dire de plus ? j'aime beaucoup ! les mots sont réalistes car chacun (poéte ou non) peut s'y retrouver .
"Triste est le poète/d'être ainsi malmené " . Oui, il faut toujours écouter et lire celles et ceux qui disent avec des mots les maux de notre société : celà est une vraie soupape !

Merci Herbert !

Tootsie a dit…

et une grosse bise (virtuelle) pour te consoler, est ce que ça marcherait ???

Yeodi a dit…

un scoop dis donc !!
les bises, cher Herbert, tu sais bien que ça n'est pas l'habitude de Tootsie

SONYA a dit…

mon ciel est un peu chagrin

Mr soleil a été faire une sieste

je l'attends

ti bo positifs

•.¸.•*♥ Ś Ő Ń Ŷ Á ♥*• .¸.•

Martine/Arabesques a dit…

Bonjour Herbert,

Le poète a des bleus au cœur et donne envie de le consoler.
J'espère que ta plume va de nouveau danser sur la page. La vie a besoin de la liberté des mots ...

Un beau poème qui m'a émue. Merci Herbert
Bien amicalement
Martine

Alexandre a dit…

Bonjour Herbert,

le poète est un homme mélancolique, à part qui ne pense pas comme tout le monde. Il est et restera toujours à part.

Amicalement

Alexandre.

✾ ✿ FRANCE ❀ a dit…

Je passe aussi te dire bonjour Herbert avant de me couvrir et partir faire un tour dans le jardin
Je t'embrasse

Cergie a dit…

J'espère que tu vas mieux Herbert, que tu te sens moins mélancolique ; quoique le doux et l'amer vont bien ensemble ainsi que le salé et le sucré, ton humour ne te quitte jamais et je ne suis pas très inquiète pour toi...
Je t'embrasse pour te souhaiter une bonne fin de semaine et un week-end agréable...

NBC a dit…

Le poète...
de Tadeusz Rozewicz (Poète polonais)

Le poète est à la fois celui qui écrit des poèmes

et celui qui n'en écrit pas


Le poète est celui qui secoue les chaînes

et celui qui s'en charge


Le poète est celui qui croit

et celui qui ne peut croire


Le poète est celui qui a menti

et celui à qui on a menti


Le poète est celui qui mangeait dans la main

et celui qui a coupé les mains

Le poète est celui qui s'en va

et celui qui ne peut s'en aller

Paloma a dit…

Bonjour Herbert,
J'ai suivi tes indications et j'ai écrit quelques mots sous mes images de Valdepeñas, tu as raison, c'est vrai....je n'y avais pas pensé, moi je connais très bien ma ville... Bonne relecture, donc!!! Bisous et merci pour ton commentaire... oui, mes cheveux sont verts mais MES LUNETTES SONT ROSES.... n'est-ce pas?
Je t'embrasse,
Paloma

Malou a dit…

Un p'tit coucou en passant, tiens j'ai failli mettre un cucu (à la façon johnny revu et corrigé par Laurent Gerra). Bien que Laurent Gerra ne soit pas ma tasse de thé depuis pas mal de temps. J'espère que tu vas bien. A très vite.